Les problèmes d’infrastructure nuisent à une industrie du camionnage déjà affaiblie

Partager

L’industrie du camionnage aux États-Unis vacille déjà au bord d’une crise, si elle n’y est pas déjà tombée, et les problèmes d’infrastructure ne font qu’exacerber la situation.

L’industrie du camionnage américain fait face à une pénurie importante de main-d’œuvre. Au cours de la récession, il y avait beaucoup moins de fret en circulation sur le réseau routier américain, donc le besoin de camionneurs était en baisse, estime l’American Trucking Association. Toutefois, malgré la reprise du commerce, l’embauche de camionneurs n’a pas suivi la tendance. En 2014, la pénurie atteignait 38 000 camionneurs. Toutefois, même si l’industrie parvient bientôt à régler ce problème, nous pouvons nous demander sur quel genre de routes ces nouveaux camionneurs pourront faire circuler leur véhicule?

L’état des infrastructures représente un problème tellement important aux États-Unis que le président Barack Obama a confié au journaliste Andrew Ross Sorkin, du New York Times, que l’un de ses principaux regrets au titre de son héritage économique était qu’il n’en avait pas fait suffisamment pour redresser cette situation. Le problème touche directement les camionneurs qui doivent conduire quotidiennement sur des routes et des ponts en décrépitude.

La congestion routière gêne les camionneurs
En effet, la congestion routière a coûté à l’industrie du camionnage près de 50 milliards de dollars et a volé aux camionneurs 728 millions d’heures en temps de livraison en 2014, a constaté une étude de l’American Transportation Research Institute. Les problèmes d’infrastructure sont au centre de cette perte de revenu et de temps.

« Les États-Unis tardent à apporter des améliorations aux infrastructures, et au lieu de réinvestir dans leurs entreprises, les expéditeurs et les entreprises de transport doivent absorber des coûts supplémentaires inutiles simplement pour transporter les marchandises au pays, a expliqué au magazine Forbes Cathy Morrow Roberson, analyste en chef chez Logistics Trends & Insights. Il y a tellement de projets qui devraient être entrepris, qu’on pense aux ports, aux barrages, aux voies fluviales intérieures ou aux routes, mais il n’y a jamais assez d’argent pour tout faire. »

L’élection de 2016 pourrait être essentielle pour les infrastructures
Les camionneurs et les routes sur lesquelles ils circulent représentent les deux problèmes les plus urgents que devra régler l’industrie en cette année décisive d’élections aux États-Unis. Les candidats Hilary Clinton et Donald Trump, qui se présentent à l’investiture démocrate et républicaine, respectivement, ont tous deux annoncé leur intention d’investir dans les infrastructures s’ils devaient être élus présidents, affirme The Hill. Mme Clinton a publié un plan quinquennal d’infrastructure de 275 milliards de dollars tandis que M. Trump a été cité comme affirmant que les « 4 billions de dollars » consacrés à la guerre en Irak, auraient été mieux utilisés dans des investissements dans les routes et les ponts.

Si l’un ou l’autre des candidats est élu président et qu’il donne suite à ses propositions de campagne sur les infrastructures, les camionneurs auraient un tracas de moins.