Les travaux d’élargissement du canal de Panama étant terminés, les échecs et les réussites sont mis en évidence

Partager

Les travaux d’élargissement du canal de Panama sont pratiquement terminés, les nouvelles écluses devraient s’ouvrir pour la première fois ce printemps afin de laisser passer les navires marchands. Les longs travaux d’élargissement achèvent et il est déjà évident que le budget a été englouti, mais le nouveau canal devrait créer une nouvelle source de revenu pour différents ports.

Ces travaux, lesquels agrandissent la voie navigable pouvant être empruntée par les imposants cargos souvent utilisés pour le commerce international, aboutissent enfin près de un et demi plus tard que prévu et 150 millions de dollars au-delà du budget de 5,25 milliards de dollars qui avait été établi dix ans auparavant, note le Journal of Commerce (JOC). La dernière étape avant que le canal élargi ne puisse accueillir les navires marchands consiste en la construction d’une troisième série d’écluses. Des bateaux seront autorisés à franchir les écluses vers la fin avril afin d’en vérifier le bon fonctionnement et avant que la route ne soit ouverte aux navires marchands habituels. Jorge Quijano, l’administrateur du canal de Panama, a admis au JOC que les travaux d’élargissement avaient connu leur lot d’insuccès, mais que le bilan demeurait positif.

« Il s’agit des plus importants travaux de construction jamais effectués au Panama, et ces travaux ont lieu alors que l’on devait continuer à assurer le bon fonctionnement du canal. Ce qui est déjà complexe en soi, a-t-il déclaré aux médias. Le stress devient intense à certains moments, mais j’avance un jour à la fois et je garde les yeux rivés sur l’avenir. De cette manière, je reste positif.

Les retards ont causé bien des maux de tête. »

Malgré les revers, l’optimisme demeure
L’une des raisons pour lesquelles M. Quijano demeure optimiste pourrait bien être le fait que le nouveau canal rendra plus prospères les ports de la côte est de l’Amérique du Nord. Avant même la fin des travaux, l’élargissement du canal de Panama incitait les ports de la côte Est à investir dans leurs infrastructures. Monmouth Real Estate Investment Corp. a annoncé au début de décembre 2015 avoir affecté 18,41 millions de dollars à la construction d’un bâtiment industriel de catégorie A près du port de la Nouvelle-Orléans. Michael Landy, président et chef de la direction d’une fiducie de placement immobilier, soulignait que le port de la Louisiane est le cinquième plus important port des États-Unis et qu’il sera amené à croître davantage une fois que les travaux d’élargissement du canal de Panama seront terminés; une excellente raison, selon lui, d’investir dans le secteur immobilier à proximité.

Cela dit, et en dépit des avantages associés aux déplacements le long de la côte atlantique, les retards dans les travaux ont causé des maux de tête à M. Quijano et au groupe d’ingénieurs embauchés pour fabriquer les nouvelles écluses, a expliqué l’administrateur au JOC. Grupo por el Canal (GUPC) a dû composer avec de nombreuses difficultés durant la construction des écluses destinées à la voie navigable élargie. Le groupe d’ingénieurs a été forcé de ralentir le processus de fabrication parce que le ciment qu’il utilisait ne respectait pas les normes de durabilité. Ensuite, en 2012, une grève des ouvriers qui a duré six jours a elle aussi freiné le projet.

Le plus récent retard est survenu après que l’on ait remarqué une brèche dans l’un des huit seuils situés sous les portes, qui servent à retenir l’eau pendant que les bateaux passent d’un niveau à l’autre. L’entrepreneur a par la suite décidé qu’il serait mieux de renforcer six des huit seuils, comme mesure préventive.

« Des travaux se sont donc ajoutés depuis le mois d’août, a également mentionné M. Quijano au JOC. Nous avons dû attendre la fin de ces travaux supplémentaires et nous sommes en train d’effectuer divers tests afin de nous assurer que les mesures correctives sont efficaces. »

Les ports de la Nouvelle-Orléans et de Savannah sont les deux ports les plus susceptibles de profiter de l’élargissement du canal de Panama, dont les activités pourraient commencer dès le mois de mai.

La côte Est retiendra les expéditeurs en provenance de la côte Ouest
Une fois que la Panama Canal Authority et le GUPC auront surmonté les multiples obstacles et ouvriront le canal aux navires marchands (prévu pour mai), certains terminaux, notamment ceux des ports de la Nouvelle-Orléans, pourraient bien faire des affaires d’or. Les ports d’Atlanta et de Savannah devraient eux aussi tirer profit de l’élargissement du canal maritime. Francisco Miguez, premier vice-président de la Panama Canal Authority, a affirmé que Savannah sera un « partenaire clé » du réseau associé au canal sur les ondes de la WABE d’Atlanta NPR station. Le port de Savannah est en mesure d’accueillir les vastes cargos qui passeront bientôt par le canal en période de marée haute. Une fois que le port aura été creusé davantage, il sera capable de les accueillir en tout temps.

Les ports de la côte Est ont gagné une grande part de marché au détriment de leurs concurrents de la côte Ouest lorsque ces derniers ont été en litige avec des syndicats en 2014 et en 2015. L’élargissement du canal tombe à pic, puisqu’il pourrait aider ces terminaux à conserver leurs nouveaux partenaires pendant que les installations de l’autre extrémité du canal se remettent des événements récents. Les immenses cargos qui sont de plus en plus utilisés en raison de leur efficacité pourront dorénavant emprunter le canal de Panama pour joindre la côte Est et ainsi accéder à de nouveaux marchés.